ses petits riens

Après l’énorme succès de « Petits riens en  liberty » et de « Petits riens pour chambre d’enfant », Mélanie Voituriez travaille sur un nouvel opus à sortir au mois de septembre prochain.

Le sujet ??? mmmm, j’ai juré de ne rien dire, mais çà va être dur de tenir jusqu’à septembre !

Les projets sont plus jolis les uns que les autres et Mélanie nous à montré son joli carnet de croquis, pour que nous l’aidions à choisir les tissus parfaits pour ce livre ! On a hâte…

 

Le bonheur des mots

Une de mes bonnes résolutions égoïstes pour 2010 a été de reprendre le temps de lire, et je peux vous dire que je m’y tiens avec délectation !

Le plaisir des blogs, c’est de partager les lectures qu’on aime, ainsi, grâce à elle, à elle et à elle j’ai découvert des auteurs savoureux (merci Céline, Camille et Katell !!)

Du coup, je viens de faire le plein de bonheur(s)

Je viens d’attaquer le drôlissime  « histoire d’os » de Donald Westlake

J’avais terminé seul le silence e Roger Jon Ellory, le destin miraculeux d’Edgar Mint de Brady Udall et un as dans la manche d’Annie Proulx. J’ai tellement adoré les deux derniers que je continue leur découverte.Je viens de lire qu’ Ellory avait sorti un nouveau livre, quelqu’un l’a-t-il lu ?

Et pour ma prochaine fournée, que me recommandez-vous( là, je tiens jusqu’aux grandes vacances)??

Quand je serai grande, je veux être touriste

5 journées intensives au Maison et Objet, de chouettes nouvelles boutiques jusqu’à Tahiti, la Norvège ou encore la Suède ou le Japon…. et le bonheur d’arriver dans des boutiques..tout près de chez vous :-)!

Exposition itinérante, l’univers créé pendant 5 jours est plié dans des cartons, sacs et valises et je repars m’installer pour 3 jours au Playtime, au Parc floral de Paris-Vincennes ce samedi.

montage_d_montage

C’est bizarre un stand tout vide… mais çà fait travailler l’imagination !

Aujourd’hui, micro-pose pour savourer le sublime livre apporté par Isabelle, connue par le biais de ZAO, sa jolie boutique à Bruxelles.

Un oeil qui sait se porter sur les choses te les gens, des mots écrits sur des petits papiers glissés dans le livre, comme autant de petites surprises. Une lumière unique, et un papier qui met toutes ces sublimes images en valeur. Pas de blabla superflu, les images se suffisent à elles mêmes. Un régal .

Ce sont des  livres comme celui-là qui nourrissent mon imagination et m’inspirent. Moi aussi, je veux être touriste quand je serai grande !

isa1 isa4

isa3  isa2

  Quand je serai grande, je veux être touriste, par Isabelle Mertens aux éditions ZAO, disponible sur demande à la boutique en ligne

Nourrir le corps et l'esprit

Comme chaque dimanche matin, expédition au marché, en famille.

Les premiers raisins et champignons, les derniers brugnons et melons, on sent la rentrée qui s’approche doucement…

Et puis le bouquiniste, qui avait renté des livres d’enfant…On a tout raflé !

marche_1                               marche_2

24,90 euros le caddie de fruits et légumes.
25 euros le lot de livres d’enfant
j’adore les surprises de mon marché !

Quand je dis aux filles que nourrir son esprit est aussi important que nourrir son corps…
Des tonnes d’histoires du soir en stock, et pour midi, salade de concombre et tomate, ratatouille et melon en dessert !!

Quelle est la dernière surprise que vous avez rapporté du marché ????

Juste retour des choses ?

Ils ont toujours été à l’honneur dans mon coeur parce que je sais que  les enfants sont tous différents et que ces différences font leur richesse et quelquefois notre désarroi, car nous ne sommes jamais suffisamment armées pour combattre leurs peines et leurs difficultés.

Le prix Renaudot a été remis aujourdhui à Daniel Pennac pour son ouvrage: « Chagrin d’école » (Gallimard)
« Si l’on guérit de la cancrerie, on ne cicatrise jamais tout à fait des blessures qu’elle nous infligea », écrit-il.

Et comme un petit bonheur n’arrive jamais seul, un nouveau site qui je l’espère se developpera vite et dont la promesse est alléchante : « on aime apprendre dès lors que l’on sait pourquoi et comment apprendre »

cancre

Ce petitpost est dédié à mes (blogo-)copines auxquelles je pense souvent et qui vivent au quotidien cette souffrance de leurs enfants confrontés à un système scolaire qui ne s’adapte pas à eux alors que c’est son rôle, non ?

Et je vais relire de ce pas une certaine poésie de Jacques Prévert que j’aime tant.

Edit de 20h: pour DOm’ et tous les autres qui font ce métier formidable d’instit dans lequel ils s’impliquent à fond, je crois qu’il y a malentendu: si beaucoup d’entre vous tentent de tendre la main au passage à ces enfants en difficulté, le système actuel (classes surchargées, manque d’effectifs…) fait que trop souvent des solutions « sur-mesure » ne sont pas trouvées ou pas mises en place  pour faire que ces enfants en naufrage scolaire ne finissent pas par sombrer complètement. J’ai la chance d’avoir des enfants qui s’épanouissent à l’école, et ce en majeur partie grâce à l’équipe pédagogique qui les entoure. Mais mes enfants sont des enfants « typiques » du système… Ce débat est passionnant et certainement passionné et c’est parce qu’il existe des instits et des parents qui veulent le meilleur pour les enfants que les choses ne pourront que progresser!