ateliers couture chez linna morata

Apprendre à coudre, c’est facile !!! 

Il suffit d’être guidée par quelqu’un qui saura vous mettre à l’aise avec
votre machine à coudre et d’apprendre tout en s’amusant !

Les ateliers sont animés par Nathalie, fondatrice de linna morata,
qui vous enseignera tous ses trucs et astuces pour devenir très vite autonome.

Sessions d’1H30 ,
matériel fourni, machines à disposition (mais vous pouvez aussi apporter la vôtre)

Les cours ont lieu à l’atelier linna morata
76, rue Marceau – 93100 Montreuil – M°Robespierre (ligne 9)
réservations par mail à infos@linna morata.com

 *** Programme du mois de MAI ***

Jeudi 10 MAI
« N’ayez plus peur de votre MAC ! »

Apprendre à maîtriser sa machine à coudre. Bobiner une canette. Enfiler la machine. Tension du fil. Points de base. Règles de base. Première prise en main. Choix du tissu. Et si vous n’avez pas encore de machine, nous vous aiderons à choisir. Tout ce qu’il vous faut pour prendre confiance en vous et vous lancer !

Atelier d’1H30, matériel fourni

2 sessions au choix :
– 17h à 18h30
– 19 à 20h30
Prix : 23 euros l’atelier
inscription par mail à infos@linnamorata.com, merci de préciser si vous apportez votre machine
Mardi 15 MAI
« Mon premier ouvrage »

En couture, il faut commencer par un ouvrage qui ne vous dégoutera pas à vie de la couture, et que vous pourrez terminer dans le temps imparti. Nous vous proposons la réalisation d’un chèche en liberty. Vous apprendrez à faire un ourlet à la machine sortirez avec votre ouvrage au cou !

Atelier d’1H30, matériel fourni

2 sessions au choix :
– 17h à 18h30
– 19 à 20h30
Prix : 23 euros l’atelier
inscription par mail à infos@linnamorata.com, merci de préciser si vous apportez votre machine

Jeudi 24 MAI
« La trousse-à-tout et ses secrets »  

Avec le modèle de la fameuse trousse-à-tout de linna morata, réalisez votre propre trousse. Tous les secrets pour coudre du coton enduit avec facilité, reporter un patron simple, coudre une fermeture.

Une fois chez vous, vous aurez envie d’en réaliser plein d’autres !


Atelier d’1H30, matériel fourni

2 sessions au choix : 
- 17h à 18h30
– 19 à 20h30
Prix : 23 euros l’atelier
inscription par mail à infos@linnamorata.com, merci de préciser si vous apportez votre machine 

Mardi 29 MAI
« Dans la vie, il faut biaiser »

Poser un biais, c’est facile ! Réalisation d’un tablier de cuisine en 2 temps trois mouvements. Voir les différentes façons de poser le biais. Reporter un patron. Réalisation d’une poche. A table !

Atelier d’1H30, matériel fourni

2 sessions au choix :
– 17h à 18h30
– 19 à 20h30
Prix : 23 euros l’atelier
inscription par mail à infos@linnamorata.com, merci de préciser si vous apportez votre machine

le vendredi au soleil

Merci à toutes celles qui sont venues nous rendre visite à l’atelier le vendredi après-midi ! Nous sommes ravies de pouvoir échanger avec vous.
Petit à petit nos créations trouvent leur place dans ce nouvel espace et notre atelier prend des airs de showroom.

Il s’en passe des choses derrière cette porte bleue ;)

vive le vendredi !

pour répondre à vos attentes et vos multiples demandes en ce sens,
linna morata sera désormais ouverte tous les vendredis de 12h à 18h

vous pourrez donc maintenant venir directement sur place choisir vos articles et/ou retirer vos commandes

à très vite !!!

linna morata
fond de cour, porte bleue
76, rue Marceau
93100 Montreuil
Métro Robespierre (ligne 9)

c’était ce we …

… et c’était très agréable de vous rencontrer ou de vous revoir pour les habitués !
Quelques photos pour se remettre dans l’ambiance :) et affronter une semaine pleine de changements à l’atelier puisque nous déménageons (même équipe, mêmes produits … même rue mais plus d’espace pour mieux vous servir).

 

vente beau linge


 Les 9 et 10 mars, nous ouvrons les portes de notre atelier show-room à Montreuil le temps d’une vente avec 3 autres créatrices du collectif « Beau Linge ».
Il y en aura pour tout le monde : pour les petits comme pour les grands :)
Tous les produits linna morata (produits finis et tissus) mais aussi les vêtements de la fée clochette, les accessoires de livette la suissette, les bijoux hop hop hop et  des vêtements fin de série pour adultes  des marques laurence doligé, momoni et bellerose !

Une sortie sympa entre copines !!!
C’est le vendredi 9 et le samedi 10 mars et on vous attend !

 

2 années…

En juin 2006, je prenais une des plus importantes décisions de ma vie: celle de me lancer dans l’aventure de l’entreprise individuelle.

J’ai toujours eu beaucoup d’hésitations et de doutes, certainement une part de manque de confiance en soi et je crois que les concours de circonstance et la chance m’ont vraiment aidée à me jeter à l’eau.

Moi qui avait l’habitude de travailler en équipe, de voyager beaucoup, d’être dans un milieu industriel, je me suis retrouvée du jour au lendemain seule, à me demander comment gérer mes priorités.

2 ans..

Je reçois quasi quotidiennement des mails me demandant conseil et il m’est difficile de répondre à tous correctement. D’abord, parce que je ne pense pas avoir le domaine d’expertise suffisant, juste mon expérience personnelle. Ensuite, parce que chaque histoire et liée à une personnalités, et toutes sont différentes…

La belle histoire…
Etre à son compte est quelque chose de formidable, mais cela demande beaucoup de constance, de ténacité, et…de travail !
J’ai la chance d’être dans une période de transition car je change de structure pour m’agrandir, m’associer à des personnes compétentes que je salue ici et pouvoir (enfin) me verser un salaire..

Car ce qu’il faut savoir, c’est que les charges sont très lourdes pour les petites entreprises comme la mienne et il faut espérer que les nouveaux décrets visant  à simplifier la fiscalité, la partie administrative et ces charges passent pour que les projets aboutissent et qu’ils apportent de l’emploi. A lire cet article.
Car chaque année en France se créent des milliers d’entreprises, et peu sont celles qui passent le cap des trois ans, étouffées par les charges et autres taxes. RAM, RSI, URSSAF, taxe professionnelle représentent à elles seules un budget de plus de 3000 euros sur l’année, auxquels il faut rajouter la TVA, l’imposition sur le résultat, les mutuelles…Je vous conseille le site de l’apce, trés complet sur la création d’entreprise.

2 ans…

Je crois que pour se lancer, il faut une dose d’inconscience, une dose de travail et une dose de chance..Et beaucoup de vitamine C. SI vous avez une idée en tête, un projet, un bébé que vous portez en vous, foncez ! Mais ne vous lancez pas au hasard, c’est le meilleur moyen d’avoir de grosses déceptions:

- faites une étude de marché, testez vos produits auprès de professionnels
- réfléchissez à votre implantation: une boutique avec de vrais murs, un site, une distribution via des revendeurs ?
- pensez positionnement: quelle va être votre image de marque ? Haut de gamme, moyen de gamme, prix d’entrée de gamme ? Allez-vous vendre en supermarché ou en boutique de luxe (je schématise pour bien faire comprendre)
- comment fidéliser vos clients ? vendre c’est bien, mais il faut que les clients reviennent ! Comment se renouveller ?
- comment allez-vous communiquer ? Un bon produit, c’est bien, mais si personne ne sait que vous l’avez, cela ne sert pas à grand chose…
- êtes vous prêts à sacrifier votre sommeil, vos week-end, vos vacances à votre « bébé »? Parce que c’est un point essentiel !

Je me pose des questions au quotidien et c’est quelque chose de sain à mon sens, je discute beaucoup avec des créateurs, des professionnels, des gens d’expérience parce qu’il faut apprendre pour progresser.

Ces deux années m’ont appris l’humilité ( ce n’est jamais ce que l’on aime le plus qui se vend le mieux), la diplomatie, la persévérance (il faut accepter certaines critiques pour progresser), la gestion des priorités, la délégation (laisser gérer à ceux qui savent en fonction de leur domaine d’expertise). Il y a des moments d’euphorie pure et d’autres où l’on a juste envie de tout laisser tomber, il faut savoir se remotiver, repartir comme un petit soldat…

2 ans…

Je ne me verse pas encore de salaire, mais je suis riche de cette expérience et je suis vraiment heureuse dans ce que je fais.Bien sûr, je suis devenue stackhanoviste et je suis toujours en train de réfléchir à quelque chose de nouveau mais quel plaisir de commencer à voir le résultat de son travail !
Des articles, des boutiques qui me contactent, des partenaires qui me font des propositions, des collaborations…. réfléchir encore et toujours pour ne pas se perdre en route. Ne jamais oublier le plus important dans l’entreprise: le client.

J’aime rencontrer les personnes qui apprécient (ou non) mes créations, épier leur réaction devant les nouveautés, échanger parce que le commerce est pour moi avant tout un plaisir, connaitre des personnes de tous horizons, devenir amie avec certaines, c’est quelque chose dont je suis heureuse chaque jour !

2 ans…

Mais se développer, c’est aussi apprendre à sortir les griffes, se défendre des copieurs, des jaloux, des donneurs de leçons..Et nombre d’entre vous qui se sont lancées savent de quoi je parle !

J’ai choisi de me mettre à mon compte aussi par souci d’honnêteté, de transparence: je déclare et paye des impôts sur ce que je vends.
Et c’est certain, je gagne bien moins ma vie que certaines d’entre vous qui vendent leur créations à prix défiant toute concurrence, et pour cause: pas de facturation -officielle-…pas de charges…

Je sais aussi que ces charges énormes qui pèsent sur ces micro entreprises, sur ces entreprises individuelles poussent au commerce parrallèle : vendre au noir, ouvrir sa e-boutique sur e-bay ou ailleurs, c’est tellement plus simple…

Je soupire parce que je me dis qu’il y a en fait beaucoup de gâchis en matière de création d’entreprise. Beaucoup de talents ne se lanceront sans doute jamais et perdront toute chance d’être connus parce que démotivés par la partie administrative  et fiscale avant même de commencer. Quelles solutions ???

Continuer à évoluer, c’est ce que je me souhaite, mais pas à n’importe quel prix.. Respecter les autres, se faire respecter, aider du mieux que je peux certains projets à se monter, parce que si le monde de l’entreprise pouvait être aussi solidaire que celui des blogs, ce serait pas mal, non ? Et puis…rêver l’entreprise idéale, celle où l’on est heureux d’aller le matin, celle où l’on s ‘épanouit, celle que l’on ne veut pas quitter,  celle où l’on gagne sa vie décemment.

Quand la banque me demande ce que je projette pour les trois ans à venir, je lui réponds: je peux vous parler de mon fantasme, mais en aucun cas de la réalité !!

2 ans…

Si j’ai pu donner envie à certaines d’entres vous de se lancer, c’est la meilleure des récompenses ! Après tout, si j’y suis arrivée: pourquoi pas vous :-) ?


Découvrez Alain Bashung!